EN

« Take Care » ‣ Chapitre 2 – Ambivalences #1 – Caen

Publié le 12 mai 2021

Ambivalences #1 – Mutations environnementales


Dans une société en proie à la résurgence et la constance des crises environnementales, sociales, culturelles, économiques, politiques et sanitaires, la numérisation de nos existences complexifie d’autant la lecture et l’analyse de ces mutations.

Partant du postulat que la technologie n’est pas neutre, que son déploiement exponentiel impacte l’ensemble de notre écosystème, et que la place de l’art et de la culture est essentielle pour explorer ces questionnements et ces enjeux, Electroni[k], Stereolux et Oblique/s s’associent pour présenter un cycle de rencontres intitulé Ambivalences.


Chapitre 2 – Take Care

Jeudi 20 mai 2021 | 14h00
Le Dôme | Esplanade Stéphane Hessel – 14000 Caen

→ En ligne sur youtube.com/watch?v=uW-6jvORimY

L’étymologie du mot « soin » traduit le sens double et global, matériel et spirituel, du soin. Le mot soin possède deux racines : l’une songne vient du latin médiéval sunnia et du francique sunnja et signifie « nécessité, besoin » ; l’autre soign qui vient du latin tardif sonium signifie « souci, chagrin ». Dans le langage du soin, ces deux origines se conceptualisent par cure (matériel) et care (accompagnement existentiel) autrement dit soigner (technique, scientifique) et prendre soin (éthique, humaniste). 


« L’événement » sanitaire que nous vivons produit un peu l’effet d’un espace incertain, non maitrisé et pourtant bien réel, qui met à mal nos certitudes, appelle l’urgence et génère un « bruit » considérable quand nous aurions besoin de silence et de réflexion. Et s’il fallait en retirer quelque chose, ce serait la nécessité de prendre en considération dans une pensée commune l’ensemble des problématiques auxquelles nous faisons face. « Cette perspective ne peut être que pluridisciplinaire et intersectorielle. »

Après « le monde d’après », comment prendre soin, comment rendre habitable, par quelles processus et configurations, comment dépasser l’incertitude, comment agir ? L’ambition de ce deuxième rendez-vous, à travers la notion très contemporaine du soin, est de mettre en perspective le croisement et le dialogue de démarches artistiques, culturelles et citoyennes.


Programme

  1. 1. Conférence introductive

Frédérick Lemarchand est professeur des Universités en sociologie, co-directeur du Pôle risques de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de Caen et du CERREV (Centre de recherche sur les vulnérabilités). Il est chercheur associé au CINBIOSE (UQAM-Canada), rédacteur de la revue VertigO et directeur du Master GREEN (Gouvernance des Risques et de l’Environnement)/UCBN.

unicaen.fr/recherche/mrsh/green
→  vertigo.revues.org
→  fredericklemarchand.com

 

  1. 2. Projet artistique

Manicouagan focus sur le prix COAL 2020 avec Lauranne Germond (co-directrice de COAL, Paris) et Paul Duncombe (Artiste, Caen)

Lauranne Germond, historienne de l’art et commissaire d’exposition, est co-fondatrice de l’association COAL qu’elle co-dirige depuis son origine en 2008. Diplômée de l’École du Louvre en Histoire de l’Art et Muséologie, elle s’est spécialisée sur l’art contemporain en relation avec la nature et l’écologie. Elle assure la direction artistique du Prix COAL ainsi qu’en 2021 le commissariat de la Biennale internationale d’art contemporain d’Anglet et le Festival Les Nuits des forêts. 

Paul Duncombe, diplômé de l’ENSAD en 2014, explore les différentes échelles du paysage. Ses recherches mettent en relation la simplicité apparente des œuvres de la nature avec la technicité croissante des sociétés modernes. Du simple geste aux installations monumentales, ses travaux traversent les disciplines, en s’appuyant sur des collaborations avec des biologistes, géologues, astrophysiciens, guides de haute montagne… multipliant ainsi les points de vue et les expériences.

projetcoal.org/coal
projetcoal.org/coal/2020/02/11/prix-coal-2020
paulduncombe.com

 

  1. 3. Projet artistique

Focus sur les productions de Cryptic à Glasgow avec Cathie Boyd (directrice de Cryptic, Glasgow)

Cathie Boyd est la fondatrice et la directrice artistique irlandaise de Cryptic. Avec plus de 25 ans d’expérience dans l’opéra, la musique, les arts sonores et le cinéma, elle est diplômée du Conservatoire royal d’Écosse. Cryptic est une structure de production artistique axée sur le développement et la présentation d’artistes écossais et internationaux. Cathie Boyd a créé le festival international Sonica Glasgow en 2012. Elle est également conservatrice et conférencière et fait partie du groupe de recherche de MetaLAB «Future Stages» à Harvard.

cryptic.org.uk

 

  1. 4. Pratiques partagées

Focus sur Jardin du climat et Prendre racine avec le Lieu multiple de Poitiers avec Patrick Treguer (directeur du Lieu Multiple, Poitiers) en visio-conférence.

Patrick Treguer est le responsable du Lieu multiple, le pôle de création numérique de l’Espace Mendès France, centre de culture scientifique de Poitiers. Créé en 2000, il devient Lieu multiple à partir de septembre 2009. En 2017, il intègre le réseau TRAS composé de structures artistiques, culturelles, universitaires et de recherche. Le Lieu multiple implique chercheurs, et artistes.

lieumultiple.org

 

  1. 5. Pratiques partagées

Focus sur Le Parlement de Loire avec Maud Le Floc’h (directrice du POLAU à Tours-Saint-Pierre des Cors) en visio-conférence 

Maud Le Floc’h est directrice et fondatrice en 2007 du POLAU – pôle arts & urbanisme, structure ressource et de projets située à la confluence de la création artistique et de l’aménagement des territoires. Le POLAU développe un laboratoire d’urbanisme culturel à destination des artistes et opérateurs, des chercheurs, des collectivités et des aménageurs, en France et à l’étranger. En croisant deux cultures professionnelles, il renouvelle les registres de la création artistique et de l’intervention urbaine. Les enjeux de territoire sont appréhendés comme de nouvelles matières à création ; le levier artistique et culturel est proposé comme outil de requalification souple des territoires.

polau.org/incubations/les-auditions-du-parlement-de-loire

 

  1. 6. Du lien entre innovation sociale et création

Conversation avec Nils Aziosmanoff (président du Cube – Centre de création et de formation au numérique à Issy-les-Moulineaux) 

Nils Aziosmanoff travaille depuis 20 ans sur les questions liées à l’innovation territoriale autour du concept de « ville intelligente, créative et résiliente ». Passionné par les liens entre innovation et création, il co-fonde Le Cube en 2001. Conférencier, il co-anime les Rendez-vous des futurs qui totalisent plus de 130 émissions sur les enjeux de la société numérique et dirige le séminaire Nouveaux imaginaires du numérique à l’Institut Mines Télécom et à Sciences Po. Le Cube organisera en 2023 ISEA International (Inter-Society for the Electroni Arts), événement inter-disciplinaire mondial majeur sur les arts, les sciences et les technologies.

lecube.com

rendezvousdufutur.com

moocdigital.paris/index.php/cours/numerique-creation

 

  1. 7. Regard extérieur

Mylène Gouriot est diplômée de Philosophie et en Éthique de la Santé Publique, ingénieure d’étude et membre de l’Espace de Réflexion Ethique Normand, enseignante d’éthique en santé et Science Humaines, PFRS (Pôle de Formation er de Recherche en Santé) à l’Université de Caen, formatrice indépendante spécialisée dans l’exercice du sens critique, de l’éthique et de la philosophie du soin dans les métiers de la santé.

→  espace-ethique-normandie.fr

 

  1. 8. Conclusion

La rencontre est présentée et animée par Adrien Melchior (avec Luc Brou) qui concluent cette rencontre pluridisciplinaire. Adrien Melchior est photographe, musicien, enseigne aux Gobelins et depuis 2020, concepteur rédacteur, sound designer et podcasteur.

→  adrienmelchior.fr

 


Ambivalences s’appuie sur les festivals Maintenant à Rennes, Scopitone avec le Labo Arts & Tech à Nantes et ]interstice[ à Caen. Il émane d’une dynamique inter-régionale portée par Electroni[k] (Bretagne), Stereolux (Pays de La Loire) et Oblique/s (Normandie). Il s’inscrit dans les réflexions portées par le réseau national HACNUM, autour des enjeux propres aux acteurs et au secteur des arts hybrides et cultures numériques.

→  oblique-s.org

→  maintenant-festival.fr

→  stereolux.org/labo-arts-techs/presentation

→  festival-interstice.net

→  ledome.info

→  hacnum.org

 

© Photo : Manicouagan de Paul Duncombe / prix COAL 2020
Identité visuelle : Studio Triple

Dernières actualités

Toutes les actualités