EN

Musique électronique : les pionnières

Sisters with transistors
Eliane Radigue - Echos

Achetez sur le site de l'Arvor

Mardi 5 octobre 2021

20:00 à 22:30

Plein : 9,20€
Réduit : 4,50€ à 7,90€
Sortir ! : 3,50€

Le Maintenant Festival et le Cinéma Arvor s’associent en 2021 pour vous proposer le temps d’une soirée une véritable rétrospective sur les pionnières de la musique électronique. Deux films seront projetés : Eliane Radigue – Echos et Sisters with transistors

Alors que le premier dresse le portrait d’Eliane Radigue, une presque-nonentenaire pionnière des musiques électroniques; le second retrace l’évolution des femmes dans la musique électronique.

Au programme :

Eliane Radigue – Echos (35′)
Réalisé par Eléonore Huisse et François J. Bonnet

La cinéaste Eléonore Huisse et le musicien François J. Bonnet posent à la compositrice Éliane Radigue une série de questions portant sur sa musique et sur sa vie. Le résultat est un portrait sensible de l’artiste basé sur l’intimité et l’amitié.

Éliane Radigue est une compositrice française née en 1932. Utilisant principalement les drones pour sa musique, elle se situe à la croisée des courants minimalistes, électronique et spectral. On dit de sa musique qu’elle a un caractère méditatif.

Echos nous plonge dans la vie de l’artiste.

 

        

Sisters with transistors (86′)
Réalisé par Lisa Rovner
Pensez au début des musiques électroniques et vous verrez sûrement des hommes appuyer et tourner des boutons. Alors que les musiques électroniques sont souvent vues comme un espace réservé aux garçons, la vérité, c’est que depuis le début, les femmes ont joué un rôle essentiel dans l’invention des appareils, techniques et tropes* qui définiront le son des années à venir.

Dans le film, Laurie Spiegel explique : “Nous, femmes, étions particulièrement attirées par la musique électronique lorsque la seule possibilité qu’une femme puisse composer était controversée. L’électronique nous a permis de faire de la musique qui pouvait être entendue par d’autres sans être prise au sérieuse par une société dominée par les hommes. »

Avec pour toile de fond le contexte social, politique et culturel plus libéré du 20e siècle, ce documentaire entièrement fait d’archives révèle une lutte d’émancipation unique, rétablissant le rôle central des femmes dans l’histoire de la musique.


En partenariat avec le Cinéma ARVOR.

Plus d’infos sur leurs tarifs